Des avions de chasse allemands vont survoler Taïwan

L’armée de l’air allemande envoie des avions de combat en Indo-Pacifique pour la première fois.

Au milieu de la situation tendue dans le détroit de Taïwan, l’armée de l’air allemande a envoyé des avions de combat en Asie pour la première fois mardi (16 août) pour prendre part à des exercices en Australie et volera également près de Taïwan, marquant ainsi le plus grand déploiement outre-mer d’avions militaires allemands depuis la Seconde Guerre mondiale.

Six Eurofighter Typhoon allemands ont décollé d’une base aérienne dans l’État de Bavière, au sud-est de l’Allemagne, lundi soir (15 août). Leur première étape était Singapour, couvrant une distance de 12 800 kilomètres en 24 heures avec l’aide de trois avions ravitailleurs A330. L’escadron doit s’envoler vers l’Australie pour participer à un exercice militaire conjoint de 17 nations de fin août à septembre, baptisé « Pitch Black ».

À la fin du mois de septembre, l’escadron se dirigera vers le nord à partir de Singapour. Après avoir visité le Japon et la Corée du Sud, les avions de chasse entameront le long voyage de retour vers l’Allemagne et voleront dans « l’espace aérien adjacent » à Taïwan en cours de route, rapporte CNA.

Afin de mener à bien cette mission, dont le nom de code est « Rapid Pacific 2022 »), l’armée de l’air allemande enverra également quatre avions de transport A400M, ce qui portera le nombre total d’avions à 13, avec la participation de 250 officiers et hommes de troupe. C’est la première fois que l’armée de l’air allemande envoie des avions dans l’Indo-Pacifique depuis sa création en 1956.

Les chasseurs allemands traverseront l’espace aérien près de Taïwan à un moment sensible où la situation dans le détroit de Taïwan est tendue avec des intrusions quotidiennes de l’Armée populaire de libération (APL) au-delà de la ligne médiane, suite à la visite de la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, les 2 et 3 août. Le chef de l’armée de l’air allemande, Ingo Gerhartz, a été cité par DW comme ayant déclaré que les chasseurs « toucheront à peine » la mer de Chine méridionale et ne passeront pas par le détroit de Taiwan car ils s’en tiennent aux routes internationales.

En ce qui concerne la trajectoire de vol des jets près de Taïwan, « la mer de Chine méridionale, Taïwan – ce sont évidemment les points de friction dans la région », a déclaré Gerhartz. Il a ensuite nié « envoyer un quelconque message menaçant à l’égard de la Chine » en participant aux jeux de guerre en Australie.

Source: Vol en avion de chasse