Des avions de chasse en exercice conjoints

Les avions de combat F-16 Fighting Falcon de la US Air Force affectés au 480e escadron expéditionnaire expéditionnaire, la base aérienne de Spangdahlem, en Allemagne, ont mené un exercice bilatéral dans le sud d’Israël, à environ 60 km au nord d’Eilat, à l’appui de l’exercice Pavillon bleu 2019.

Les forces aériennes israéliennes et américaines ont démontré leur partenariat et leur puissance aérienne combinée en se concentrant sur l’amélioration de l’interopérabilité et la création de relations entre les États-Unis et les partenaires et alliés multinationaux.

Pendant l’exercice, des dizaines d’aéronefs, internationaux et israéliens, pratiquent des scénarios de combat air-air et air-sol, traitant des menaces avancées SAM ainsi que des scénarios de combat ennemi.

Cet exercice est le premier exercice international de «cinquième génération» qui se déroule en Israël et concerne les avions F-35.

L’exercice du drapeau bleu a un impact significatif sur l’armée de l’air, vol en avion de chasse les forces de défense israéliennes et l’Etat d’Israël dans son ensemble. L’exercice comprend plus d’un millier d’équipages, techniques et administratifs, le personnel de différentes forces aériennes, y compris les plus récents avions de chasse furtifs F-35I Adir israéliens.

Le Jerusalem Post a rapporté qu’Adir est un avion furtif avancé. Construits par Lockheed Martin, les jets ont une signature radar extrêmement basse, leur permettant d’opérer en profondeur sans être détectés à l’intérieur du territoire ennemi, et d’éviter les systèmes de défense antimissile avancés tels que les S-300 et S-400, qui ont été déployés dans des pays tels que Syrie.

Avec des capacités d’assistance aérienne rapprochées et un grand nombre de capteurs, les pilotes du stealth jet ont un accès sans précédent à l’information en vol.

L’intérêt national a également indiqué que les neuf premiers F-35I étaient entrés en service opérationnel le 6 décembre 2017 avec le 140e escadron «Golden Eagles» basé à la base aérienne de Nevatim, près de Be’er Sheva.

En juillet 2019, Israël a reçu deux autres F-35, ce qui porte à 16 le nombre de F-35 dans l’armée de l’air israélienne. Il a accepté d’en acheter 50 au total.